Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 09:37

Publié sur le site de "Nos enchanteurs..." de Michel Kemper  :

 

Aubercail va vivre dans quelques jours, quelques heures, son 5e festival chanson. Ça se nomme « Les Mots dits » et c’est vrai que les artistes qui défileront sur scène, sans être les maudits de la profession (sauf à considérer que beaucoup le sont), n’ont pas leur rond de serviette dans les grands médias et ne tutoient ni Nagui ni Drucker. C’est l’un des mérites de cet exemplaire festival que d’exister, sans concession aucune à une mode, un pet de l’esprit, un trait du moment. Ici ce n’est pas le tiroir-caisse qui prédomine, qui décide une programmation, loin s’en faut ; c’est l’émotion qui est maîtresse. Qui vous touche, vous bouscule, vous culbute, vous affole, vous tourneboule. « Aubercail accueille les mots et souhaite redonner ses lettres de noblesse à la chanson » lit-on au fronton de ce digne et beau festival. Cette année, le point d’orgue en sera un hommage à la grande Colette Magny. Quelle idée, vraiment, que se rappeler cette dame si indisciplinée, si rebelle, sciemment écartée de toutes télés, de toutes radios, qu’une profession toute entière n’a pas su dompter, qui n’en a fait qu’à sa tête, qu’à son chant, qu’à ses colères et ses indignations sans jamais sacrifier aux modes… Tiens, un peu comme ces Bacchus et Solleville, Leprest et Le Bihan, Morel et Pitiot, eux et leurs confrères, tous au programme de cette année. Comme si le chant de la Magny renaissait…

Partager cet article

Repost 0

commentaires