Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 13:34

Publié dans La tribune de la région minière n° 3554 p 5 :

 

Les femmes - au moins symboliquement - ont conquis la place qui leur était refusée jusque maintenant. On a connu une femme premier ministre, une autre présente au second tour des élections présidentielles ; on a subi et on subit Bachelot, Alliot-Marie, Boutin et quelques autres... Dans les entreprises, une padg ou un pdg, il n'y a pas de différence quand il s'agit de fermer une entreprise ou de délocaliser. La femme est l'égale de l'homme. Ce n'est pas de ces arrivistes ou de ces affairistes dont je veux vous parler aujourd'hui qui maintiennent le genre huimain dans l'aliénation. Mais de quelques-unes qui chantent. Qui chantent les sans voix, qui chantent la révolte, l'amour, le bonheur de vivre, l'espoir, la mémoire... Un disque Femmes de paroles, réunit six chanteuses : Michèle Bernard, Diane Dufresne, Colette Magny, Hélène Martin, Sapho et Anne Sylvestre... Six chanteuses qui renouent avec l'histoire, une histoire où les femmes parlaient haut et fort, écrivaient pour le meilleur, que ce soit au Moyen-Âge avec Christine de Pisan, au XVIIe siècle avec Madame de La Fayette, ou, plus tard, avec Marceline Desbordes-Valmore ou Elsa Triolet... Madame de La Fayette ne plaît pas aujourd'hui au spécialiste élyséen autant que national du kärcher, qui veut éradiquer, après la racaille, La Princesses de Clèves, un des chefs-d'oeuvre de la littérature française... Peu importe, car des femmes chantent : pour notre plaisir, pour un monde meilleur, pour l'émancipation du peuple.

 

femmes

Femmes de paroles est de ces disques qui nous font oublier l'idée à leur origine. Car pourquoi pas Hommes de paoles ? Femmes ou hommes, au-delà des inégalités toujours vivaces, c'est pareil. Six femmes qui chantent. Mais pas seulement : Sapho écrit et peint. Diane Dufresne est comédienne et peintre. Hélène Martin et Anne Sylvestre ont créé leur maison de disques car rien des activités humaines ne leur est étranger. Six femmes appartenant à deux ou trois générations (nées dans les années vingt pour deux d'entre elles, les années trente pour une, et les années quarante ou cinquante pour les trois autres) : toute une époque marquée par l'exigence. Colette Magny, Hélène Martin et Diane Dufresne ont chanté Aragon, et toutes les six ont refusé de jouer le jeu que le show-biz attendait d'elles. Sans doute est-ce Colette Magny qui est allée le plus loin dans ce refus. Colette Magny l'insoumise dont on a pu dire que si elle n'avait pas fait don de sa voix aux opprimés, elle aurait fait une éblouissante carrière comme chanteuse de blues et du reste, Colette Magny était (elle nous a quittés en 1997) une chanteuse citoyenne en colère, ce qui lui valut de n'^étre pratiquement pas diffusée à la radio et à la télévision... Mais toutes ont su trouver un public fidèle : on ne compte plus leurs albums (ce serait d'ailleurs difficile avec les changements de supports - vinyles, 45 T ou 33 T et CD - ou de genres - albums originaux, compilations, intégrales...-). Toutes les six sont à (re)découvrir : d'ailleurs Femmes de paroles est une invitation à explorer le catalogue d'EPM. Bernard Ascal, directeur de collection à l'origine de ce CD, a puisé dans le fonds EPM : ces 18 chansons sont extraites de 12 albums publiés par le label...

 

Un livret accompagne l'enregistrement. Les textes des chansons sont proposés à la lecture de l'amateur. On appréciera tout, mais particulièrement peut-être Sous les miaoulis de Michèle Bernard qui rend hommage à Louise Michel déportée après la Commune de Paris. Bernard Ascal écrit à juste titre : "Ces chansons n'oublient pas leurs illustres devancières au nombre desquelles l'inflexible Louis Michel qui, déportée en Nouvelle Calédonie, s'emploie à instruire les enfants de l'île et applique dans des conditions hostiles ses généreuses conceptions de la vie". A noter encore que l'une des deux chansons de Colette Magny est extraite d'un CD à paraître : EPM a déjà publié deux CD, Colette Magny 91 et Viet-Nam 67/Mai 68... Un troisième devrait suivre : Kevork. A terme, l'intégralité des enregistrements de Colette Magny sera ainsi à nouveau disponible..

 

Six femmes qui chantent donc... Mais qui donnent aussi envie d'en écouter d'autres comme Claude Antonini, Pia Colombo, Monique Morelli, Catherine Ribeiro, Catherine Sauvage, Francesca Solleville.... Mais j'en oublie et j'en oublie...

 

Lucien Wasselin

 

Femmes de paroles, Anthologie sonore
CD n° 3018143 chez les bons disquaires 19 €

Partager cet article

Repost 0

commentaires