Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 1972 4 01 /06 /juin /1972 10:35

Critique de disque parue dans Jazz Hot de juin 1972 :

COLETTE MAGNY
" REPRESSION "
Oink Oink (1). Babylone/U.S.A. (2). Cherokee (3). Djoutche (4). Libérez les prisonniers politiques. Répression. Chronique du Nord, Camarade curé
Face 1 : Colette Magny (voc) ; Bernard Vitet (tp) ; Juan Valoaz (as); Beb Guérin (b) ; François Tusques (p) ; Noei McGhie (dms).
Face 2 : Colette Magny (voc, g) ; Beb Guérin, Barre Philfips (b).
Chant du Monde LDX 74476.

Les Noirs aux U.S.A., la répression en France, les mineurs, les basques. Quatre points cardinaux de l'intolérable. Colette Magny entreprend ici, fort clairement, de parler de quatre situations dans lesquelles se lisent, fort clairement aussi, les crispations du système. Et plutôt que d'en parler, le projet de Colette Magny semble être de faire parler ces soituations elles-mêmes. Rien ici n' évoque la dissertation politique, il s'agit plutôt de provoquer des chocs, des prises de conscience brutales à partir desquelles une réflexion politique vient inévitablement se greffer. Le moins que l'on puisse dire est aue Colette Maqny ne tient oas précisément à épargner les sensibilités. Le propos n'est d'ailleurs pas là. L'incroyable adéquation entre ces textes et la voix de Colette Magny fait que chaque mot, chaque image porte très exactement son sens. Et l'insupportable devient vivant, insupportablement présent. Il faut écouter Babylone/U.S.A. et Chronique du Nord. Et Répression. Et, finalement, il faut écouter tout ce disque. Ne serait ce que pour le duo Beb Guéri - Barre Phillips, travaillant eux aussi les textes de Colette Magny, et les disant à leur manière.

Jean ECHENOZ.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Crépon - dans Critiques disques-spectacles
commenter cet article

commentaires