Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 1984 5 01 /06 /juin /1984 12:22

Critique parue dans Paroles et Musiques n° 41 du 01/06/1984 :

•Colette MAGNY
Antonin Artaud : Thanakan. (Le Chant du Monde LDX 74770) - Sylvie Dubal : Cahier d'une tortue (Le Chant du Monde LDX 74770 bis/Harmonia Mundi).

thanakan.jpg

Qui n'a été profondément bouleversé en découvrant le visage d'Antonin Artaud sur les photos prises de lui après la guerre, à sa sortie de clinique psychiatrique ? Son beau visage du Jeanne d'Arc de Dreyer, ravagé par les électrochocs et les années d'internement. Qui n'a été saisi d'émotion en entendant Artaud le Momo déclamer d'une voix déchirée son dernier texte "Pour en finir avec le jugement de Dieu" ? En réécoutant l'enregistrement de cette séance du Théâtre du Vieux-Colombier on comprend pourquoi Artaud - contrairement à Eluard ou d'autres surréalistes - n'a jamais été chanté ou récite (du moins en dehors d'un contexte théâtral). En effet, Artaud ce n'est pas seulement des mots écrits (il qualifié d'ailleurs de cochonnerie toute écriture), c'est surtout un éclatement organique, un effondrement central de l'âme, pour reprendre ses propres termes.
Artaud, c'est une sorte de blues métaphysique et il fallait une chanteuse de blues pour le chanter. Dans son dernier disque, Colette Magny dit, crie, chante, marmonne Antonin Artaud, son "frère" de souffrance qui a "craché, vomi, excrémenté pour tous les enfants du monde".
Ce montage de textes commence par ces mots : "les gens qui crient sont tous seuls. Personne ne les touche". Aucun instrument d'accompagnement, la voix seule, suffocante, étranglée, parfois tendre. Le mot lui-même parfois se perd pour devenir babillage de bébé, incantation, mantra. Le corps est morcelé, les fonctions biologiques disséquées (la langue, la mastication et l'ingestion du bol alimentaire). La face se termine par un extrait des Nouvelles Révélations de l'être : "C'est un vrai désespéré qui vous parle...".
Alors que le Chant du Monde ressort en double album Frappe ton cœur(1963 -devenu introuvable) et Vietnam 67, Colette Magny réussit aujourd'hui l'impossible avec Thanakan. Voilà un disque d'une audace et d'une force exceptionnelle qui paraîtra peut-être insupportable à certains mais qu'il faut absolument connaître.

Jean-Dominique BRIERRE •
NB. Le disque sur Artaud ne comporte qu'une face et va de pair avec un autre disque d'une seule face consacré à Sylvie Dubal.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires