Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 1997 1 07 /07 /juillet /1997 11:31

Le Monde Libertaire du 07/07/1997 :

Colette Magny nous a quittés le jeudi 12 juin 1997 à l’âge de soixante-dix ans. Quand quelqu’un de talentueux disparaît, la presse se dépêche de publier éloges et photos.

Probablement pris de court, les journalistes nous ont abreuvés d’inepties écœurantes : d’aucuns l’ont clouée sur un fauteuil roulant depuis dix ans ; d’autres se sont contentés de reproduire in extenso la dépêche laconique de l’AFP ; d’autres encore lui ont inventé un « deuxième souffle » avec l’arrivée de la gauche en 1981 ! Je ne pourrais que témoigner de ma rencontre avec Colette quand j’ai eu le plaisir de filmer les répétitions de son dernier spectacle, « Kevork » en 1990. Si de sérieux problèmes de santé l’empêchaient de chanter debout, il n’en reste pas moins que sa voix n’en était en rien altérée et que, bien au contraire, c’était extrêmement impressionnant à voir et à écouter. L’histoire de « Kevork » n’est pas banale : Colette avait rencontré un éleveur de pintades, et cet animal l’avait fascinée au point qu’elle en a conçu l’idée d’un opéra...

Elle a donc sollicité une aide financière. Mais elle n’a pas eu le privilège de plaire au Prince de la Culture et n’obtint pas les moyens qui lui auraient été nécessaires. Bien que lequel Prince l’ait honorée, à son arrivée au pouvoir, du titre de « Chevalier des arts et lettres » ! Il est vrai que cela ne coûte rien...

Elle dut réduire son projet initial et sortit ce disque magnifique qu’est « Kevork », entourée de musiciens qui sont des pointures du jazz... S’ensuivit une tournée : le public, lui, s’est montré franchement enthousiaste ! Colette manquera à beaucoup d’entre nous. Il nous reste douze albums et le souvenir...

Sylvie
groupe Pierre Besnard (Paris)

Partager cet article

Repost 0

commentaires